Projets

Projets_Illustrations_1

PROJET POLITIQUE (constat, perte des repères moreaux, notre rôle)

www.mouvsolsolis.com

Constat :

Les Pays, les Océans, les Continents et les Mers sont couverts de réseaux, qui nous épient, contrôlent nos maisons et nos pas. Même le Ciel, divisé en grilles, appartient aux Banques, aux Riches, qui se déplacent à leur guise pour trouver encore un endroit pour l’exploiter à moindre coût. Eventrer la Terre, diriger les gens, imposer les mouvements migratoires, tout en érigeant les murs, miroitant la vie à ceux qui se noient dans les vagues de la Méditerranée ou la Mer de Chine ou qui s’empalent sur les barbelés ou tombent sous les balles des Gardes-frontières. Les citoyens des pays riches, eux-mêmes pauvres, deviennent des monstres d’égoïsme et d’indifférence. Ils supplient, ils écrivent, ils votent et rien ne change. Enchainés jusqu’à ne plus sentir le poids des fers, car l’être humain s’habitue à tout ! Il végète, en attendant la mort rêvant de détruire tout, mais il dort ! Quand est-ce qu’il dira Non !

Un point d’Augmentation de salaires en moins (…) est un gain de Compétitivité et il augmente l’exportation en Diminuant les prix… » (DLR) Des délires de mêmes sortes sont religieusement dispensés par toutes les politiques. Ils doivent nous faire prospérer, réformer, nous faire rêver ! Quel que soit le domaine de l’activité humaine il nous avili. L’Art et le Sublime sont noyés dans l’exhibitionnisme et le kitch. Les technologies sont accaparées par la haute société. L’Hyper Modernisme, une jouissance consciente revendique un espace à elle. Dans cet espace tout est exacerbé et instantané. Hyper consommation avec monopole des profits, les mécanismes socioéconomiques hypertrophiés par mondialisation des marchés et des flux commerciaux.

 La recherche individuelle ou collective de jouissance avec sur médication, culte du corps, chirurgie esthétique, phénomènes d’identification dans la manifestation de la violence, les bandes, les gangs mais aussi le terrorisme et le chômage des masses. Une perte totale des repères moraux et sociaux conforte les attitudes et prédestine la vie. Pour la majorité des gens le travail a remplacé la vie ! IL est devenu le seul moyen et la seule façon de vivre et survivre. La précarité et la misère sont omniprésentes. Aujourd’hui elles envahissent tout. Les enfants deviennent des vieillards avant de comprendre qu’ils étaient des hommes. Nous ne maitrisons rien. Nous avons construit une nouvelle Tour de Babel et nous nous ne comprenons plus. Le peuple n’est pas en mesure de changer le Monde. C’est à nous de le faire. La vie exige tellement de forces que seulement ceux qui arrivent à puiser dans le fond de leur ventre peuvent rebondir, soulever les foules. Commençons par faire les projets, dessiner les plans, occupons les lieus. IL suffit simplement de « lire » la carte et on voit dans quelle direction nous devons aller. Tôt ou tard les humains doivent s’entendre sur un « lieu » commun. Il ne s’agit pas d’un lieu géographique, c’est la planète, une, peut-être, parmi des milliards d’autres. Mais « lieu » historique, symbolique, émotif. L’Humanité est plus qu’une notion. Le Sol sur lequel nous vivons lui fait un trône. Elle est l’étape suivant de l’organisation humaine. Elle est faite d’hommes dans l’inconditionnel de leur liberté, chérissant l’Amour, la Femme, la Mère. C’est ce rêve qui s’appelle La Terre !

Les attributs de de l’Humanité sont : l’Homme, l’idée qu’il se fait de l’autre, son « paraitre » les formes d’organisation sociale, ses actes, les liens et leurs natures, sa vie, sa naissance et sa mort. Son « étant » est plus que son « être ». Son « Actant » est plus que son « faire » L’Histoire nous montre son développement dont la démographie et l’économie (dans tous ces aspects) sont inhérents à son existence. Son évolution, biologique ou culturelle a fait de lui le sujet, dont l’épanouissement, à défaut de but, est l’attribut essentiel ! Le cours de son développement se confond avec les postures socio-économiques adéquates dominées par le « progrès » qui lui indique la place parmi les techniques et technologies en cours ! L’ont-ils enrichi ? Ou au contraire ! Autonomes, mu par la logique ou la force d’inertie, ils l’ont réduit à l’objet dont les « bénéfices » ne sont que « collatéraux » comme on parle des « dégâts collatéraux ? » Tant les systèmes actuels ne servent qu’à la minorité des possédants ! La plus importante « conquête » de l’humanité au début de ce XXI siècle est la conscience des « limites » du champ d’action et ses possibilités d’influence sur l’évolution et la maitrise de son propre destin ! Limite du développement, des ressources, de la démographie. Limites géographiques et politiques. Des systèmes qui conduisent invariablement les sociétés humaines vers un cul de sac. Qui provoquent les sentiments de frustrations s’exprimant par la haine et la volonté de destruction ou une folie existentielle d’exubérance ou de la dérision et enfin l’indifférence, égoïsmes et les replis isolationnistes et sectaires dans un oubli total de l’autre ! Les peuples et les nations enfermées dans les réalités des « Etats » qui par la mondialisation essayent de déplacer leurs problèmes d’un endroit à l’autre, tournent dans une ronde folle du kaléidoscope, projetant des « crises », des « reprises » et « réformes » par l’espoir ou cynisme du changement, qui en fait, profite à eux-mêmes, toujours les mêmes. Qui s’entourent des privilèges, appelés « les lois » ainsi que « des forces » appelé « de l’ordre » pour perpétuer une existence qui n’a plus de sens ! Le Monde ne se divise plus en Continents et Etats, fédérations ou entité nouvelle, l’Europe, mais en Multinationales, produisant les biens et les services dans un Mondial-Marché approvisionné par les Etats, eux-mêmes à la merci des banques et des fonds. Les Maitres de la Terre aujourd’hui ! Les empires d’hier se sont divisés en G-8 et toute une flopée de Républiques se targuant de Démocratie, de Droits de l’Homme. Le savoir, la connaissance sont petit à petit oubliés, en laissant place à une conviction ou vision présente à la naissance ou avant qui exige, mendie la réponse à cette seule question « Pourquoi ? ».L’Homme n’est pas une cellule d’un organisme multicellulaire qui s’appellerait

Projets_Illustrations_2

l’Humanité mais Il représente toute Humanité avec ses torts et ses travers, dès l’instant que les 23 chromosomes de l’un s’associa avec les 23 chromosomes de l’autre Il est devenu porteur des atomes qui composent tout l’Univers, Il est L’Univers ! La société, les régimes suivant et actuel en ajoutant et rajoutant des droits, des règlements n’ont fait qu’entraver sa liberté innée et transcendantale de s’épanouir de construire ou créer l’Humanité « à son image ». Qui, non, par une réforme mais l’instauration, construction de loi, qui, d’abord juste, tirerait sa source de la moral, éthique, philosophie, fidèle à la vision, au rôle et sens de l’humanité exigerait le changement total des institutions,
des notions de progrès, consommation, organisation socio-économique et la structure de l’Etat et des pouvoirs des forces de l’ordre !

Depuis 1987 le capitalisme agonisant a trouvé avec le Drag nach Osten, et les délocalisations mondialistes une nouvelle façon de revenir, à l’esclavage. L’Europe – si loin de l’amitié des peuples vendait l’Ukraine, se vendait, au plus offrant ou au moins cher. 30 milliards par les Russes, 1 avec des conditions inacceptables pour qu’elle reste européenne. De 10 mds d’aide, Poutine en donnera 9, pour payer la Crimée et les bottes des Cosaques, sur le Don !

Projets_Illustrations_3